GPTO Day Eleven

_ Samedi

Une trentaine de voitures, 60 personnes à table le samedi midi… ça en fait du monde ! Et comme chaque année, arrivés dès le vendredi soir, certains ont presque traversé la France pour venir nous rejoindre. Les départements du sud-est n’étaient pas en reste… 63, 69, 84, le trio des départements gagnants.

Rendez-vous était donné cette année à Casteljaloux dans la cour du Conservatoire rural de Gascogne. Dans une ambiance détendue animée par notre GPTO national, café et viennoiseries attendaient les plus matinaux. Petit à petit le parking se remplit. Ceux qui le veulent peuvent visiter les différents hangars regroupant plus de 350 véhicules agricoles et forestiers plus ou moins restaurés dont une jolie collection de tracteurs à moteur Porsche et un rare P312 venu d’Afrique du sud.

 

ALLGIER-PORSCHE P 312 «Porsche du café» 1954

Moteur : 2 cylindres essence refroidît par aîr équipé de la culasse de la célèbre Porsche 356
Cylindrée : 1820 cm3
Puissance : 30 ch.
Boite de vitesses : 4 AV et 1 AR
Production : 220 exemplaires
Collection privée

C’est sans doute le plus exotique et l’un des tracteurs Porsche les plus rares. Le P312 fut conçu et produit spécifiquement pour les plantations de café d’Amérique du sud.
Sa carrosserie profilée et son phare cyclope lui donne une allure de locomotive diesel américaine des années 1930-40. Mais cette carapace a une utilité. Les caféiers sont de petits arbustes fragiles et il ne fallait pas que le tracteur brise les branches sur son passage lorsqu’il travaillait dans les rangs de ces plantations. Grâce à sa forme très étudiée les branchages glissaient ainsi sur la carrosserie pour éviter d’abîmer les caféiers.

A midi, GPTO fait son show. Après les remerciements, les « trophées » sont offerts aux plus méritants :

  • Philippe (BARRAU), Pierre (PASQUIER) et Franck (GAILLARD) pour avoir fait le plus de kilomètres,
  • Philippe (GRIJALVO) et () pour être venus en ancienne, respectivement MK2 récemment restaurée et 3.8S

 

Après un bon repas pris sur place suivit une démonstration de préparation traditionnelle de la tourtière, pâtisserie emblématique des landes à base de pâte trèèèès fine arrosée de sucre, de beurre fondu et d’armagnac puis garnie de pommes et cuite au four. Un régal !

 

Les plus courageux ont ensuite affronté la chaleur toride du sud-ouest pour une visite de Casteljaloux commentée par la raconteuse de pays. Les autres avaient quartier libre, certains sont restés admirer les autos exposées ou papoter en petits groupes, d’autres ont regagné leur chambre d’hôtel.
Une fois la chaleur retombée, tout le monde s’est retrouvé au Grand Café pour boire un coup et manger un bout.

_ Dimanche

Rendez-vous était donné après le petit déjeuner à l’Hôtel du Lac pour un départ en convoi vers Saint-Michel de Castelnau où Bernard et Sophia ont accueilli le petit groupe de rescapés pour un repas improvisé. Un grand merci à eux !
Pour finir le week-end, atelier mécanique sur la MK2 de Philippe dont c’était la première sortie depuis sa restauration.

3 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*